Fondation Saint Geneviève - Solidarité, éducation, culture
Contact
Nos actions

Le Foyer El Paso

« Je suis enceinte, seule, et veux garder mon enfant. Qui peut m’aider ? »

Notre page Facebook Notre page Twitter

Accueillir les femmes enceintes en détresse, leur permettre de vivre leur grossesse dans de bonnes conditions sanitaires, psychologiques et matérielles, telle est la vocation du foyer El Paso, ouvert depuis 2010 à Neuilly-sur-Seine.

 

Les filles de la charité, porteuses du projet

Depuis 116 ans, la Congrégation des Filles de la Charité de St Vincent de Paul se consacre à Neuilly au service des pauvres. Fidèles à leur vocation de « protéger et donner refuge aux abandonnés », les sœurs gèrent notamment un dispensaire, un foyer d’étudiantes et un centre d’alphabétisation pour des personnes démunies venant de tout le nord des Hauts-de-Seine.

Au secours des femmes enceintes en difficulté

JPEG - 31.6 ko
Un lieu de maturation et de croissance

Ces dernières années, les sœurs ont été confrontées aux demandes de jeunes femmes enceintes rejetées par leur conjoint et leur famille et qui venaient chercher refuge auprès de la communauté afin d’être soutenues dans un passage difficile de leur vie (abandon, sans domicile, inquiétudes face à leur grossesse).

En effet, très peu de structures prennent en charge les femmes enceintes en difficulté alors que les besoins sont de plus en plus grands. Aussi les sœurs ont-elles pris conscience qu’un besoin important existait et que cela entrait dans leur vocation d’aide aux plus démunis.

À partir du 31 mai 2010, après avoir effectué les démarches nécessaires, le foyer a été créé. Un étage a été libéré dans le bâtiment, permettant de loger 7 femmes.

El Paso, « le passage » en espagnol, est donc une réponse à cet appel impérieux de servir les plus fragiles : la mère et l’enfant. « Passage » car c’est un lieu de maturation et de croissance  : la femme qui apprend à être mère, qui passe de l’isolement à la relation, l’enfant qui vient au monde et s’ouvre à la vie.

JPEG - 295.1 ko
Un accompagnement personnalisé

Un travail d’équipe

Une équipe de laïcs bénévoles s’est mise en place pour épauler les sœurs dans tous les domaines. Ce sont pour la plupart des professionnels de la sphère médico-sociale  : assistantes sociales, psychologues, sages-femmes, conseillers conjugaux… Leur mission est, en appui des sœurs, d’accompagner ces jeunes femmes, en les aidant à trouver de nouveaux repères pour l’avenir.

Un lieu ouvert à toutes les femmes pour vivre, donner la vie et préparer l’avenir

Le Foyer El Paso a été créé pour :

  • Offrir à la jeune femme un lieu de stabilité avec un entourage chaleureux
  • Être un lieu d’écoute et de discernement de ses difficultés permettant une reconstruction personnelle tournée vers la maternité et l’accueil de l’enfant
  • Veiller au suivi médical de la grossesse
  • Proposer une aide à la réinsertion sociale et professionnelle
  • Rendre les jeunes femmes autonomes par une participation à la vie du foyer
  • Proposer, dans le respect des convictions de chacune, un soutien spirituel

Toutes les femmes sont accueillies sans considération de religion, de nationalité, de couleur de peau ou de milieu social. Elles sont seules, délaissées par leur conjoint à l’annonce de la grossesse, et n’ont pas d’endroit où aller vivre et confier leur détresse, car pour la plupart elles n’ont pas souhaité cet enfant, ou en tout cas, pas dans ces conditions.

JPEG - 438.9 ko
Suivi médical

L’annonce d’une grossesse non souhaitée, la rupture avec la famille, l’absence de ressources et le dénuement quotidien sont les difficultés communes à toutes ces femmes.

La vocation du foyer est de donner une réponse aux futures mères, afin qu’elles ne demeurent pas seules face à leurs angoisses. Le plus important est leur détermination à garder la vie.

À leur arrivée, les femmes ont entre deux mois et huit mois de grossesse selon les cas. Elles peuvent avoir un emploi, être au chômage ou étudiantes. Certaines femmes se présentent spontanément, d’autres sont envoyées par les services sociaux, des mairies ou par des associations d’écoute, des hôpitaux du secteur, des paroisses ou des aumôneries.

Pour l’instant, le foyer est autorisé à héberger uniquement des femmes majeures.

L’un des objectifs est de préparer des solutions pour l’après - naissance  : logement, emploi, garde d’enfants… Une solution est trouvée pour chaque femme avec son enfant, en lien avec les assistantes sociales : centre maternel, famille d’accueil, logement social ou autre.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Coordonnées du foyer El Paso :
Téléphone : 01 47 47 97 60
Adresse : 121, boulevard Bineau 92200 Neuilly-sur-Seine
courriel
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Les conditions d’accueil et les besoins

Chaque femme est logée dans une chambre individuelle avec salle de bains et accès Internet … Les repas sont pris avec les autres femmes du foyer El Paso mais généralement sans mélange avec les étudiantes logées sur les autres étages. Une salle commune, une cuisine et une laverie sont accessibles aux personnes logées.

JPEG - 4.4 ko
Soutenons les femmes enceintes

Le coût d’hébergement mensuel pour une maman est d’environ 1 000 €.
Chaque femme accueillie contribue à son logement, en fonction de ses possibilités. Mais beaucoup n’ont pas les moyens de payer, même une partie du prix.

Pour répondre à ses objectifs et maintenir la qualité des conditions d’hébergement, le foyer El Paso a cruellement besoin de ressources.

« Sur une année, le budget de fonctionnement s’élève à 81 000 €. Nous avons besoin de dons pour assurer la vie quotidienne du foyer. Nous accueillons 20 mamans par an en moyenne et le séjour moyen est de 3 mois et demis. Le coût d’hébergement mensuel d’une maman est d’environ 1 000€. »
La Trésorerie d’El Paso


Témoignage

« A la demande de Mgr BROUWET, j’ai rejoint les Sœurs de la Charité auprès des mamans d’El Paso en tant qu’assistante sociale. J’ai pu à leur contact régulier faire de vraies rencontres, être témoin de renaissances. J’ai pu constater que ce passage de quelques mois a véritablement transformé ces jeunes femmes en mères. Leurs parcours sociaux et psychologiques sont fragiles, mais leur volonté de faire face aux difficultés de la vie est plus forte. C’est édifiant de voir ces femmes se transformer au fur et à mesure que leur ventre s’arrondit.

L’enfant qu’elles portent leur permet pour la plupart de faire de nouveaux choix et de prendre des décisions importantes. Bien sûr, tous leurs parcours ne sont pas linéaires, mais elles remettent leur vie dans l’ordre et prennent conscience des priorités. J’ai été déroutée par ces jeunes femmes tellement "cassées" par leur famille, leur entourage, qui en faisant le choix libre de mener à terme leur grossesse, puisent dans cette décision les ressources pour redonner un sens à leur existence.

Merci à toutes de m’avoir bousculée dans ma vie plus tranquille... A bientot. »

Delphine DARY, bénévole

Lettre d’informations du foyer El Paso n°3 - Mai 2013 :

PDF - 97.2 ko

La Fondation Sainte-Geneviève soutient plusieurs projets soigneusement sélectionnés, notamment en faveur des familles, dans les Hauts-de-Seine.

Ces projets de proximité sont financés uniquement grâce à la générosité de donateurs privés.

Pour faire un don :

Faire un don en ligne

(cliquez sur le lien ci-dessus et laissez-vous guider)

  • Dons par chèques

Libellez votre chèque au nom de « Fondation Sainte-Geneviève » et dressez-le à l’adresse suivante :

Fondation Sainte-Geneviève
85 rue de Suresnes
92022 Nanterre Cedex

  • Pour un soutien régulier par prélèvement automatique, merci d’imprimer ce formulaire :
PDF - 156.2 ko


et de le renvoyer accompagné de votre RIB (relevé d’identité bancaire) à :

Fondation Sainte-Geneviève, sous égide de la Fondation Notre-Dame,
85 rue de Suresnes
92022 Nanterre Cedex

Un grand MERCI !

Faire un don : donner c'est aider, aider c'est aimer

Le Foyer El Paso
Accueillir les femmes enceintes
En savoir +

Le mot du Président de la Fondation
Mgr Michel AUPETIT : "La (...)
En savoir +