Fondation Saint Geneviève - Solidarité, éducation, culture
Contact
Nos actions

Centres Pour l’Initiative des Jeunes CEPIJE

Notre page Facebook Notre page Twitter

Permettre aux jeunes de devenir maîtres de leurs vie en réalisant leurs propres projets, telle est la vocation des CEPIJE ; en devenant acteurs, ils prennent des initiatives, des responsabilités, et peuvent ainsi trouver leur place dans la société.

 

Ouverts à Boulogne-Billancourt en 2008, à Suresnes en 2011, à Bondy en 2012, à Colombes en 2013, aux Mureaux et à Paris 17ème en 2015, les Centres Pour l’Initiative des Jeunes (CEPIJE) permettent aux jeunes de 15 à 25 ans, en situation difficile (échec scolaire, rupture familiale et sociale…) de devenir maître de leur vie en réalisant leurs propres projets. En devenant acteurs, ils prennent des initiatives, des responsabilités, et peuvent ainsi trouver leur place dans la société. Aujourd’hui, à Boulogne, une cinquantaine de jeunes sont régulièrement suivis, plus de 30 à Suresnes. Une nouvelle pédagogie qui réussit au service des jeunes des quartiers dits « sensible » et leur familles.

Présentation du CEPIJE

Les jeunes prennent en mains leur avenir

Permettre aux jeunes de devenir maîtres de leurs vie en réalisant leurs propres projets, telle est la vocation du CEBIJE (Boulogne-Billancourt), du CELIJE (Suresnes) et du CEPIJE de Colombes ; en devenant ainsi acteurs, ils prennent des initiatives, des responsabilités, et peuvent ainsi trouver leur place dans la société .JPEG
Ils peuvent aussi en aider d’autres à trouver leurs propres chemins, en apprenant à s’allier à des personnes (chefs d’entreprise, personnes âgées) qui leur semblaient auparavant hostiles ou d’un autre monde.

Ils réapprennent ainsi, à leur manière, à se recréer une vie sociale vivante, à laquelle ils apportent leur pierre. Certains parmi eux ont choisi de devenir animateurs au CEPIJE pour être au service de leurs copains du quartier et commencer à engager ce changement social profond, qui commence quand le cœur est touché.

UNE HISTOIRE DEJA RICHE DE PLUS DE 15 ANS D’EXPERIENCE

Le CEPIJE (CEntre Paroissial d’Initiatives JEunesse) est né à Paris en 1995 à l’initiative de la paroisse Saint-Pierre-de Montrouge (Paris 14ème), pour accueillir de jeunes de 12 à 25 ans en grande difficulté. La confiance dans les jeunes, dans leurs choix et leurs initiatives, dans leur sens de la responsabilité, constitue le socle du dispositif mis en œuvre depuis plus de quinze ans. Ce CEPIJE accueille actuellement 250 jeunes par an.

JPEG En 2008, un petit groupe de personnes de Boulogne-Billancourt, issu des paroisses catholiques de la ville, décide de créer le CEBIJE (CEntre Boulonnais d’Initiatives JEunesse) s’inspirant de l’expérience du CEPIJE Paris. Michel TINTURIER assure actuellement la présidence de l’association. L’équipe d’animateurs est composée de jeunes ayant été accueillis au CEPIJE de Paris et de Boulogne et ayant manifesté leur désir d’aider les autres jeunes. JPEG

Au 1er semestre 2011 se crée le CELIJE de Suresnes (CEntre pour L’Initiative des Jeunes), association Loi 1901 comme les deux autres centres, fondée par des chefs d’entreprise suresnois et présidé par Jean-François TREBUCHET. JPEGLe CELIJE de Suresnes sera animé par une équipe de deux personnes formées à la pédagogie CEPIJE. Les locaux, annexe de l’Eglise ND de la Salette, situés au 67 rue des Raguidelles 92150 Suresnes, sont ici aussi mis à la disposition par la paroisse.

En avril 2013, s’est ouvert le CEPIJE de Colombes.

JPEG - 34.7 ko

Une « famille » est ainsi née. Ces centres sont avant tout une affaire de cœur. Les centres CEPIJE de Paris, CEBIJE Boulogne, CELIJE de Suresnes, CEPIJE de Colombes et ceux qui viennent d’ouvrir travaillent en harmonie et ils s’invitent, échangent leurs idées et leurs moyens. La pédagogie développée à l’origine par le CEPIJE de Paris est devenue une richesse collective.

DES OBJECTIFS CLAIRS

  • FAIRE DECOUVRIR aux JEUNES en situation difficile leurs propres ressources, atouts et richesses personnelles.
  • Les aider à CONCEVOIR et à MENER LEURS PROPRES PROJETS, professionnel, de loisir ou autre, et leur faire percevoir le soutien de la société pour accompagner dans leur démarche,
  • Leur permettre d’acquérir plus d’AUTONOMIE dans la conduite de leur vie, et de pouvoir formuler un projet de vie réaliste,
  • Par des activités en groupe leur donner l’occasion d’aider leurs copains à vivre la même dynamique, la même aventure.
  • Leur donner ainsi les outils de leur INSERTION SOCIALE ET PROFESSIONNELLE

UNE PEDAGOGIE NOVATRICE

La pédagogie passe par plusieurs étapes successives :

  • Restaurer la confiance  : en eux-mêmes, dans les autres et dans la société ; les jeunes sont accueillis d’emblée comme de futurs membres du CEPIJE, du CEBIJE ou du CELIJE ; aucune condition n’est posée à leur arrivée, aucun jugement n’est porté, et la confiance proposée devient partagée.
  • Favoriser l’initiative  : après une étape de réflexion avec les autres jeunes et avec l’équipe des animateurs, ils décident des actions à entreprendre ; les animateurs formés à la pédagogie CEPIJE sont là pour aider à mener à terme leurs projets .
  • Développer la responsabilité : lors de la réalisation de leurs projets, les jeunes développent naturellement un sens de la responsabilité individuelle et collective. Le centre pourra donc ensuite leur confier l’animation d’un groupe ou la gestion de matériels.
  • Mettre en place des activités : les activités réalisées ne sont que la mise en œuvre des projets des jeunes ; aucun programme n’est imposé, les activités répondent à leurs attentes et à leurs besoins, ce qui renforce leur confiance en eux-mêmes ainsi qu’envers les animateurs et la société en général.
  • Favoriser l’insertion : l’expérience montre que, au cours de ce parcours, les jeunes développent un projet professionnel ; ils reçoivent alors tout l’appui de l’équipe du CEPIJE ; Ils peuvent enfin trouver leur place dans la société, par une insertion sociale et professionnelle.

UN PUBLIC VISE EN SITUATION DE FRAGILITE

Les jeunes de 15 à 25 ans, garçons et filles, relevant des publics prioritaires, en situation précaire des quartiers situés à proximité du centre.

DES ACTIONS MENEES PAR LES JEUNES EUX-MEMES

La pépinière de projets

  • Aide les jeunes porteurs de projets, individuels ou collectifs, à surmonter les difficultés de mise en œuvre
  • Studio de son pour groupes musicauxJPEG
  • Enregistrement et édition de CD
  • Concerts, évènements
  • Montages photos, documentaires et films d’entreprises
  • Web radio
  • Création d’un label de production
  • Projets sportifs et tournois : foot en salle, musculation, boxe thaï…
  • Aide à la recherche d’emploi ou de stages
  • Soutien et accompagnement de créations d’entreprise coachés par des chefs d’entreprise bénévoles
  • 11 petites entreprises sont nées depuis 2001 (à partir du CEPIJE de Paris)

L’école professionnelle de la rue

  • concerne des jeunes déscolarisés ou démotivés
  • stages passerelles vers le monde de l’entreprise
  • apprentissages divers selon leurs attentes pour les remobiliser : informatique, vidéo, traitement de son, traitement d’image jeux de société, guitare,
  • la musique apaise les tensions, permet l’expression des souffrances et l’ échange des cultures

Les actions intergénérationnelles

  • permettent de retisser le lien social et de lutter contre la délinquance
  • activité de services aux personnes âgées du quartier, JPEG
  • rencontres et échanges avec des acteurs socio-économiques du quartier : commerçants, responsables associatifs,…
  • liens avec des associations locales d’aide aux personnes âgées

Les activités de prévention et de pacification

  • concerne les conflits entre locataires, leurs associations, et les jeunes du quartier : tapage nocturne, bagarres, violences, y compris entre bandes,…
  • prise de contact avec les groupes de jeunes concernés et connaissance de leur structuration (notamment du chef de bande)
  • accueil des jeunes concernés, échanges informels quotidiens pour leur faire comprendre l’enjeu de la situation et les faire participer à des activités d’intégration
  • gestion des relations avec la Police, rencontres avec les associations et actions de médiation
  • accueil de jeunes en T.I.G. (travail d’intérêt général) en lien avec les agents de probation du Ministère de la Justice.

JPEGCes centres sont des lieux de vie et de rencontres entre jeunes de quartiers et d’horizons différents qui sortent les jeunes de la culture des bandes, les reconstruisent, et les conduisent à des relations pacifiées.


Vidéo réalisée par le CEBIJE sur les actions de la Fondation

Diaporama sur le CELIJE de Suresnes (cliquez sur le lien)

Vidéo sur le CELIJE

Témoignage des jeunes du CEPIJE 1 (vidéo)

Témoignage des jeunes du CEPIJE 2 (vidéo)

Vidéo sur le CEPIJE Paris 14ème

INTERVENANTS

Les directeurs de ces centres sont des professionnels, diplômés, du milieu éducatif, et qui possèdent une solide expérience dans le domaine des publics en situation précaire.

Les animateurs permanents sont tous d’anciens accueillis du CEPIJE ou du CEBIJE. Leurs compétences techniques et d’animation globale sont reconnues dans leurs expériences « professionnalisées » au CEPIJE ou au CEBIJE.
Les animateurs sont responsables des ateliers les plus techniques nécessitant un matériel lourd (ateliers sons et techniques d’enregistrement, activités vidéo, atelier informatique) L’atelier culture est mené par l’ensemble de l’équipe, avec chacun sa sensibilité. Toutes les autres activités sont gérées par tous. Tous se consacrent au premier accueil et à l’animation du local de l’association. Ce local est le leur : aucune dégradation ni disparition de matériel n’est à déplorer.

BESOINS

Pour pouvoir se développer et fonctionner le CEBIJE de Boulogne, le CELIJE Suresnes et le CEPIJE de Colombes ont besoin de l’aide de la Fondation Sainte-Geneviève sur deux axes :

  • dépenses d’équipement (achat de matériel son et vidéo notamment)
  • dépenses de fonctionnement (ressources humaines notamment)

Pour financer ces besoins, l’objectif annuel est de recueillir, via la Fondation Sainte-Geneviève, 15 000 € de dons pour le CEBIJE, 30 000 € pour le CELIJE Suresnes et 30 000 € pour le CEPIJE de Colombes.


La Fondation Sainte-Geneviève soutient plusieurs projets soigneusement sélectionnés, notamment en faveur des jeunes et des familles, dans les Hauts-de-Seine.

Ces projets de proximité sont financés uniquement grâce à la générosité de donateurs privés.

Pour faire un don :

Faire un don en ligne

(cliquez sur le lien ci-dessus et laissez-vous guider)

  • Dons par chèques

Libellez votre chèque au nom de « Fondation Sainte-Geneviève » et dressez-le à l’adresse suivante :

Fondation Sainte-Geneviève
85 rue de Suresnes
92022 Nanterre Cedex

  • Pour un soutien régulier par prélèvement automatique, merci d’imprimer ce formulaire :
PDF - 156.2 ko


et de le renvoyer accompagné de votre RIB (relevé d’identité bancaire) à :

Fondation Sainte-Geneviève, sous égide de la Fondation Notre-Dame,
85 rue de Suresnes
92022 Nanterre Cedex

Merci de votre générosité et de votre confiance dans ces jeunes !

Faire un don : donner c'est aider, aider c'est aimer

Le Foyer El Paso
Accueillir les femmes enceintes
En savoir +

Le mot du Président de la Fondation
Mgr Michel AUPETIT : "La (...)
En savoir +