Téléphone

01 41 38 12 43

DEUXIEME MARCHE


DEUXIÈME MARCHE

La Deuxième Marche est une association d’intérêt général qui vient en aide aux personnes sans domicile fixe. Elle propose une formation et une aide à la réinsertion pour des SDF sélectionnés et motivés. La Fondation Sainte-Geneviève apporte son soutien à une belle initiative : le projet « Prises de rues ».

« En plus d’endurer toutes sortes de souffrances (la faim, l’absence d’un endroit où dormir et d’un travail, l’insécurité au quotidien…) les personnes en grande précarité portent en elles, chaque jour, la pire des condamnations : celle de la solitude absolue. C’est pourquoi la DEUXIEME MARCHE est là pour leur tendre une main bienveillante, amicale et fidèle ». Thierry BIZOT, Vice-président

Le nom de l’association provient du constat que les personnes sans abri ont besoin d’un accompagnement en deux étapes :

  • D’abord le nécessaire vital : se nourrir, se vêtir, avoir un endroit pour dormir et se laver ; c’est la « première marche », celle de la survie
  • Ensuite, donner une chance à ceux qui le peuvent des reconstruire en vue d’une insertion sociale et professionnelle ; c’est la « deuxième marche », celle qui conduit à un travail.

Pour offrir aux personnes sans domicile fixe un espoir de gravir cette deuxième marche, l’association propose une approche originale en deux temps :

Temps 1 : un stage d’une semaine pour sortir de la rue 

7 personnes sans abri sélectionnées sont prises en charge dans un cadre agréable à la campagne, loin de leurs galères urbaines. Ce stage est la première étape de leur nouvelle vie. Il est animé par des professionnels expérimentés.JPEG
Des journées pour retrouver confiance en soi, renouer le contact et envisager les projets d’avenir adaptés à chacun.
Dans la matinée:Séance de yoga, taï chi, sophrologie Exercice de développement personnel Rédaction de CV, formation informatique Jeux de rôle, entretiens d’embauche.
Dans l’après-midi:Envoi de lettres de motivation Simulation d’entretiens Séance de relooking La soirée au coin du feu s’anime atour de découvertes, jeux, échanges et animations musicales.

Temps 2 : un suivi personnalisé après le stage, chaque stagiaire se voit attribué un parrain qui va désormais l’accompagner

Les parrains sont des bénévoles, généralement des cadres ou chefs d’entreprise en activité, qui acceptent d’accompagner un stagiaire tout au long de son chemin vers l’emploi.

A la sortie du stage, le parrain suit son filleul. Il partage avec lui son expérience et son réseau pour l’aider à réaliser son projet.

En parallèle, l’association fournit des services complémentaires :

  • Une permanence, tous les lundis, mercredis et vendredis matins, pour aider à résoudre les besoins administratifs.
  • Des cours proposés tout au long de l’année : informatique, sophrologie et préparation aux entretiens.
  • Une solution de logement pour chaque stagiaire. Une adresse fixe permet aux personnes d’accéder aux prestations sociales. Une adresse est indispensable pour rechercher du travail.

Pour cela, l’association recherche des bailleurs – entreprises, associations ou particuliers – qui pourraient nous fournir des logements sur le long terme, en échange d’un loyer. Une défiscalisation est possible sur les revenus et sur l’ISF. Géographiquement, les actions sont essentiellement menées dans la région parisienne.
l’association recherche aussi des bailleurs acceptant des colocataires. Elle fournit les assurances nécessaires au paiement des loyers et au respect de l’état des lieux.

Prises de rues

Les personnes sans domicile nous montrent ce que nous ne voyons pas. Une aventure photographique de la rue.
Vu d’en bas – Hiver 2014-2015
Parce que les personnes sans – domicile sont l’objet de milliers de photos mais n’ont jamais la parole, l’association « La Deuxième Marche » et le site de concours photo Wipplay.com inversent les regards en lançant le projet photographique « Vu d’en bas »

  • L’idée : amener une vingtaine de personnes sans domicile à raconter en images le monde tel qu’ils le voient
  • L’ambition : la photographie comme moyen de réinsertion
  • L’objectif : sensibiliser le grand public au regard porté sur les personnes sans domicile à travers une vision inversée
  • Le parti pris : une initiative esthétique à contre-courant

« Vu d’en bas »… Une contreplongée photographique

  • Une formation personnalisée à la photographie avec une ou plusieurs écoles d’art et des « élèves – parrains » (déjà engagés : Louis Lumière et Fémis)
  • Un concours photo pour rendre visibles les images prises par les personnes sans domicile et donner lieu à prix du public (en ligne) et un prix du jury réunissant des experts de l’image
  • Une exposition des meilleurs clichés pour sensibiliser le grand public
  • La vente de ces tirages

La Fondation sainte-Geneviève apporte son soutien à ce projet à hauteur de 3 700 €.
Soutenez cette initiative à travers la Fondation Sainte-Geneviève !
Votre don ouvre droit à une défiscalisation, pour toute information merci de contacter :
Marc Flurin, Délégué Général de la Fondation Sainte-Geneviève au 01 41 38 12 43 contact@fondationsaintegenevieve.org

Soutenez cette initiative à travers la Fondation Sainte-Geneviève !

Votre don ouvre droit à une défiscalisation, pour toute information merci de contacter :

Marc Flurin, Délégué Général de la Fondation Sainte-Geneviève au
Téléphone : 01 41 38 12 43
Email : contact@fondationsaintegenevieve.org

Pour faire un don : Faire un don en ligne

Pour un don par chèque, libellez votre chèque au nom de « Fondation Sainte-Geneviève » et envoyez-le à l’adresse suivante :

Fondation Sainte-Geneviève
85 rue de Suresnes
92022 Nanterre Cedex

Pour un soutien régulier par prélèvement automatique, merci d’imprimer ce formulaire :

et de le renvoyer accompagné de votre RIB (relevé d’identité bancaire) à :

Fondation Sainte-Geneviève, sous égide de la Fondation Notre-Dame, 85 rue de Suresnes 92022 Nanterre Cedex

S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous et recevez les actualités de la fondation !