Téléphone

01 41 38 12 43

Le terrible bilan de la crise


Le confinement avait plus ou moins masqué la misère, le déconfinement la fait éclater au grand jour ! Avant l’été, les structures solidaires des Hauts de Seine assistent à une augmentation massive des demandes d’aide.

Rien que sur la question de l’aide alimentaire d’urgence, la Croix-Rouge constate une augmentation de 40 à 45% des besoins. Selon le Secours Catholique, plus de 90% des structures d’aide alimentaire accueillent des nouveaux publics principalement des chômeurs (+ 60%), des travailleurs intérimaires ou des travailleurs pauvres (+ 50%), des retraités (+ 35%), des personnes en situation de grande exclusion (+ 34%), des étudiants (+ 20%), des travailleurs indépendants et commerçants (+19%). Plus généralement, le bilan du confinement est amer : familles logées à la va-vite dans des habitats insalubres, travailleurs indépendants sans mission, commerçants au rideau baissé et en cessation de paiement, étudiants sans stage, nouveaux diplômés sans perspective, retraités dont la trop petite pension ne permet plus de survivre, détenus libérés sans solution d’hébergement, ni emploi…Dans ce contexte douloureux, les acteurs de la solidarité réagissent de différentes manières. La Fondation Sainte-Geneviève les a suivis et grâce à la générosité du public, a débloqué un fonds de 30 000€ pour accompagner l’action d’urgence.

Merci de partager nos actualités :
20

Pour soutenir cette initiative,  je donne en ligne

S'abonner à la newsletter

Inscrivez-vous et recevez les actualités de la fondation !